Église et Religion

Suède: conversions au catholicisme de luthériens

Le pasteur luthérien Sten Sandmark, de l'église d'Oskarshamn sur la côte est du centre de la Suède, localité juste en face de l'île pittoresque de Gotland, vient de déclarer à la presse et à la télévision en Suède et en Allemagne qu'il a décidé de quitter l'église luthérienne et de "retourner" à l'Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique. "Extra Ecclesiam nulla salus", avait-t-il déjà déclaré, en latin, à une délégation de l'UNEC en pèlerinage en Suède en septembre 2005. Depuis une dizaine d'années, l'idée d'une conversion au catholicisme l'aurait motivé à rechercher la Vérité et de s'approcher de l'Eglise, mais les autorités locales, notamment l'évêque de Stockholm, le seul évêque catholique en Suède, l'aurait accueilli avec peu d'empressement, parlant du cheminement parallèle des Eglises-soeurs vers le Christ universel, et le pasteur ajouta que ce sont aussi le rite moderne de l'Eglise Catholique ainsi que la théologie contemporaine qui l'auraient retenu de faire le pas.

"Je ne pouvais quitter le Luthéranisme pour le retrouver de l'autre côté", déclara le pasteur. Ce qu'il recherchait, c'était la vraie Eglise Catholique de toujours, le rite sacré de l'ancienne messe, le latin et le grégorien, l'adoration du Saint Sacrement, la vénération de la Sainte Vierge, la théologie thomiste, bref tout ce que le malheureux Luther aurait rejeté il y a 5 siècles. Jusqu'au jour où, lors de ce pèlerinage de l'UNEC, le pasteur Sten a trouvé, dans sa propre église d'Oskarshamn, ce qu'il cherchait si ardemment: la sainte messe de toujours. Il en fut ému jusqu'aux larmes, ensemble avec son adjoint, un jeune séminariste. (L'UNEC avait entrepris ce "pèlerinage en Suède catholique sur les traces de Sainte Brigitte" pendant une neuvaine à cette grande sainte, pour faire célébrer la messe Saint Pie V, avec une schola grégorienne venue de France, dans 6 églises luthériennes en Suède construites avant la Réformation par les Catholiques, et les Luthériens avaient accueilli ces pèlerins les bras ouverts).

La "conversion" officielle du pasteur et de son séminariste, en attendant la conversion ultérieure d'une bonne partie des 12000 paroissiens d'Oskarshamn, avec baptême "sous condition", exorcisme et abjuration de la foi luthérienne, aura lieu le dimanche 30 juillet 2006 en France dans une église de la FSSPX qui accueillira ces catéchumènes dans l'Eglise Catholique "en suppléance" de l'accord manquant des autorités officielles.

Le pasteur a avoué que la situation devient particulièrement grave dans l'Eglise luthérienne de Suède qui fut jusqu'il y a peu de temps Eglise d'Etat, avec toute la richesse que cela comporte. Il mentionna notamment l'introduction en octobre 2005 du mariage liturgique des couples homosexuels, des déviations publiques des évêques et "évêquesses" luthériens (2 des 12 évêques luthériens de Suède sont des femmes dont une se dit lesbienne, 1 des évêques mâles, celui de Visby sur Gotland, est marié pour la 3ème fois etc.)...

"Tout cela m'a moralement obligé de sortir d'une structure dans laquelle je ne pouvais plus figurer comme un des responsables". Bref, le pasteur dit qu'il quitte l'Eglise luthérienne pour rejoindre la foi et la communauté de l'Eglise Catholique "dans son intégrité", et surtout "pour sauver mon âme". Et il insista: "Nous voulons recommencer là où Luther a fauté, en reprenant le chemin à partir de là." Selon lui, beaucoup de paroisses du terroir seraient restées largement catholiques, jusque dans maintes détails liturgiques, dans l'Eglise Luthérienne de Suède où la "conversion" à la nouvelle religion n'aurait été au 16e siècle qu'une affaire politique et d'argent dans les sphères du Pouvoir.
Le pasteur Sten, ainsi que le séminariste Joacim, ont le projet de faire, après leur conversion, des études théologiques complémentaires et de devenir ensuite prêtres catholiques, pour devenir "missionnaires" en Suède, en commençant par célébrer la sainte messe de toujours dans "une chapelle installée dans un garage", comme cela a été fait, avec le succès que l'on connaît, en France après les désastres consécutifs au Concile Vatican II.

Que Sainte Brigitte, patronne de Suède et co-patronne de l'Europe Chrétienne, veille sur ces saintes intentions, pour ramener son beau pays de Suède, et toute l'Europe, dans le havre de l'Eglise, seul chemin sur terre vers le Salut depuis son institution par notre Sauveur Jésus-Christ il y a 2000 ans.

A noter que l'UNEC entreprendra, en cars BOURMAUD, un pèlerinage similaire du 5 au 14 août 2006, cette fois-ci "en Norvège catholique". Prix forfaitaire 1390 € par personne en chambre double (option chambre individuelle possible), sainte messe catholique du rite St Pie V tous les jours, hôtels sélectionnés, Fjords... Inscriptions de préférence avant fin mai 2006: Voyages BOURMAUD, BP 21, 85620 Rocheservière, tél. 02 51 94 90 71.

Note de La Porte latine

Le style et les formulations du communiqué de l'UNEC ont été intégralement conservés.

    Para citar este texto:
"Suède: conversions au catholicisme de luthériens"
MONTFORT Associação Cultural
http://www.montfort.org.br/fra/imprensa/igreja/20060515/
Online, 17/07/2019 às 22:13:14h